Français
Idées

VICTORIAN par Mary Katrantzou

Une collection de carreaux qui allie la modernité graphique et l’histoire

Des idées originales de design qui soulignent une ambiance élégante : s’inspirer de designers issus des horizons les plus divers fait partie d’une longue tradition chez Villeroy & Boch. Après des grands noms comme Joop, Paloma Picasso, Luigi Colani ou encore Kenzo, la styliste Mary Katrantzou signe aujourd’hui une collection exclusive de carreaux pour Villeroy & Boch Fliesen.

Études : architecture, design textile et de mode aux États-Unis dans le Rhode Island et à Londres
Ville natale : Athènes
Siège social : Londres
Société fondée en 2008 à Londres
Marque de fabrique : décors sur tissus avec des motifs architecturaux sous forme d’imprimés numériques
Distinctions :
2010 : Swiss Textile Award.
2011 : British Fashion Council Awards, Kategorie: Emerging Talent.
2012 Elle Style Awards, Kategorie: Next Young Designer.
2015 : Vogue Designer Fashion Fund

La mode de Mary Katrantzou est synonyme d’imprimés numériques hauts en couleurs et marqués par une esthétique contradictoire à base de techniques mixtes, d’un savoir-faire artisanal et d’ornements opulents. L’allure emblématique et unique en son genre de la collection de 2018 trouve désormais une continuité dans la collection de carreaux VICTORIAN : mélangés à des décors graphiques contemporains, des motifs de l’époque victorienne du XIXème siècle donnent naissance à un style unique offrant à chaque pièce de la maison un charisme particulier.

Votre mère est architecte d’intérieur ; la première partie de vos études portait sur l’architecture. À quel moment avez-vous décidé de vous consacrer au design textile ?
Ma mère est architecte d’intérieur et mon père est ingénieur textile. L’influence de mes parents a éveillé en moi l’envie de découvrir le monde du design appliqué. J’ai donc commencé par étudier l’architecture à l’École de design de Rhode Island ; ensuite, lors d’un semestre d’études à l’étranger au Central Saint Martins College of Art and Design de Londres, j’ai choisi d’étudier le design textile. Pendant mon séjour au CSM, j’ai décidé de m’installer à Londres jusqu’à l’obtention de mon diplôme en design textile. C’est ainsi que s’est éveillé mon intérêt pour la mode ! Je me suis de plus en plus intéressée à la corrélation entre les techniques d’impression et la silhouette féminine. Ce faisant, j’ai pu procéder selon des méthodes similaires à celles utilisées en architecture : briser les frontières entre les supports décoratifs et combiner différentes approches.

On vous surnomme aujourd’hui à juste titre de « Queen of Print » (reine de l’imprimé). L’impression sur textile était déjà le sujet de votre mémoire de fin d’études à l’université Central Saint Martins. Comment avez-vous, depuis lors, fait évoluer cette technologie et comment vous l’êtes-vous appropriée ? Dans quelle mesure l’artisanat fait-il partie de votre processus de conception ?
Au début, il s’agissait pour moi d’explorer toujours davantage le savoir-faire artisanal tout en me concentrant sur des lignes fortes. L’évolution des possibilités d’impression faisait partie d’un processus de développement naturel, l’accent étant mis sur la texture et la forme comme étant la base d’un nouveau support à forte empreinte visuelle. Mon travail est encore et toujours axé sur des thèmes ; j’aime les messages qui ont de la force. Je ne me contente pas aujourd’hui de concrétiser mes idées en me servant d’imprimés hyperréalistes. Les innovations dans le design textile, la précision dans la découpe des formes et l’interaction de toutes les possibilités font également partie intégrante de ma collection.

« Queen of Print » : un surnom qui exprime très bien mon travail et mon influence sur le support de l’imprimé.

Vous ne vous êtes pas contentée d’imprimer des textiles. Vous avez créé un tout nouveau style dans le design de la mode en utilisant, comme éléments de décoration, une grande diversité d’objets tels que des bijoux, des timbres-poste, des machines à écrire ou encore des chaussures. Le succès est au rendez-vous : des marques de toutes les gammes de prix ont intégré dans leurs collections des motifs similaires aux vôtres. Sous quelle forme la technologie numérique vous aide-t-elle à trouver des idées?
Il est chaque fois passionnant de travailler sur une nouvelle idée et de façonner ainsi l’orientation de la prochaine collection. Pour moi, il s’agit toujours de créer quelque chose d’unique avec un message fort et un mélange fait d’emprunts à l’architecture, au cinéma ou à un design impressionnant. Dans ce domaine où la technologie est en constante évolution, il y a toujours des possibilités pour repousser les limites. D’ailleurs, nous n’utilisons pas le savoir-faire artisanal numérique uniquement pour nos imprimés mais également pour la fabrication de nos propres étoffes. Les textiles ont toujours eu le pouvoir de donner une nouvelle impulsion à la mode. C’est pourquoi je pense que je m’efforcerai toujours d’appréhender ces tâches dans mon travail de designer.

Dans ce domaine où la technologie est en constante évolution, il y a toujours des possibilités pour repousser les limites.

Avez-vous un tissu préféré?
J’aime le travail de développement qui accompagne la fabrication de nos propres étoffes. Qu’il s’agisse de dentelle, de Jacquard ou de broderie, nous concevons et nous créons toujours nous-mêmes une grande partie des tissus que nous utilisons.

Comment procédez-vous pour développer un nouveau motif ? D’où tirez-vous votre inspiration ? Quelles décisions vous faut-il prendre ? Suivez-vous uniquement votre propre sensibilité ou bien étudiez-vous les tendances générales de la culture, du design et de la mode ?
L’inspiration se trouve partout ; je la puise dans des idées très différentes. Un langage visuel très fort se crée lorsque je travaille avec des images. Je m’en sers pour raconter une histoire. Pour la nouvelle collection, j’ai voulu reprendre un thème récurrent dans mes collections de mode : le papillon. Je suis fascinée par le processus de métamorphose avec son cycle de vie en quatre étapes et par l’idée de la renaissance et de l’évolution – depuis l’adaptation jusqu’à la croissance en passant par le développement. En tant qu’êtres humains, nous traversons une sorte de métamorphose au cours de notre vie ; les papillons sont un symbole de ce message d’optimisme.

Une élégance délicate

Le papillon : un modèle parfait pour un design moderne et intemporel

Tradition et artisanat remis au goût du jour : évocation du style victorien.

L’art du style royal victorien

a marqué le design au cours des siècles

Le style de cette fameuse époque porte à juste titre le nom de la reine Victoria qui a régné en Grande-Bretagne de 1837 à 1901. Des matières luxueuses, des décors soucieux du détail, des étoffes opulentes ; l’envie d’aménager les intérieurs de manière exceptionnelle devient la tendance du moment.

Le fait que le style victorien ne soit pas réservé uniquement aux maisons royales est principalement dû à l’industrialisation qui prend à cette époque son essor dans les îles britanniques. La fabrication mécanisée permet tout à coup de produire des meubles, des décors et des accessoires en grandes quantités et par conséquent à des prix abordables. Cette nouvelle aspiration à sortir de l’ordinaire se manifeste désormais partout dans les intérieurs : sur les murs, les plafonds et les sols, sur les tapis, les tentures, les tapisseries et même sur le carrelage. Partout où il y a de la place pour la forme et la couleur, pour l’ornementation florale ainsi que pour les scènes animalières. L’exclusivité classique est née, alliant opulence et modération.

Jetons un coup d’œil derrière vos créations : seriez-vous d’accord si nous les décrivions comme étant intemporelles et élégantes ? Comme une mode que l’on peut porter mais qui est toutefois extravagante et qui survit aux tendances éphémères ? Des pièces emblématiques qui mettent l’originalité au premier plan ?
Tout va très vite dans le secteur de la mode, il faut toujours suivre le rythme. En même temps, il est pour moi extrêmement important de créer des pièces intemporelles. J’attache en effet beaucoup d’importance à un savoir-faire artisanal et à une finition de qualité. En parallèle, je propose des vêtements qui conviennent à la femme moderne et qui sont adaptés à sa vie quotidienne. La capacité de créer avec soin et originalité rend la mode intemporelle.

J’attache beaucoup d’importance à un savoir-faire artisanal et à une finition de qualité

Vous avez déjà coopéré avec de grandes entreprises et échangé des inspirations. Malgré leur histoire, on n’en dénombre étonnamment jusqu’à présent que quelles unes dans le domaine de la décoration d’intérieur. Pourquoi ?
En 2019, nous nous sommes lancés dans le secteur de la maison en raison de notre coopération avec le fabricant de tapis Rug Company ; maintenant j’ai vraiment hâte de travailler avec Villeroy & Boch ! Dans ce domaine, nous tenons à avancer de manière très ciblée. Nous allons prendre le temps de concevoir chaque partenariat. Nous avons toutefois l’intention de continuer à nous développer dans ce secteur. Étant une marque axée sur l’image travaillant avec des couleurs et des motifs qui sont facilement transposables dans différentes disciplines, l’idée de faire partie de l’espace est très exaltante. Faire partie d’un environnement dans lequel on s’entoure de choses que l’on aime. Il en résulte alors un sentiment d’intemporalité et de pérennité très différent de la nature de la mode.

L’idée de faire partie de l’espace est très exaltante. Faire partie d’un environnement dans lequel on s’entoure de choses que l’on aime.

Mary Katrantzou

Revenons-en aux papillons. On peut désormais découvrir sur des carreaux le motif central de votre collection 2018. Comment en êtes-vous arrivée à faire cette incursion dans la décoration d’intérieur ? Comment avez-vous découvert la marque de carreaux Villeroy & Boch ?
L’intérêt que nous portons aux carreaux victoriens nous a amenés à revisiter le thème des papillons. La mode et la décoration d’intérieur sont deux disciplines qui exigent une grande compréhension de l’équilibre, de la symétrie et des proportions. Pour cette nouvelle collection, j’ai voulu transformer les carreaux en objets d’art de collection.

Vous avez visité le site de production de Villeroy & Boch à Merzig. Vous avez eu là également l’occasion de découvrir l’histoire de cette entreprise. Par quoi avez-vous été impressionnée ?
Lorsque Villeroy & Boch m’a contactée pour me proposer une coopération, j’ai éprouvé une très grande curiosité de découvrir l’univers de cette entreprise et le processus de fabrication des carreaux. Lors de ma visite à Merzig (Allemagne) au siège social de Villeroy & Boch Fliesen, j’ai été fascinée par les incroyables mosaïques aux motifs victoriens conservées dans les archives de l’entreprise.

Un lien fort existe entre nos deux marques. Nous avons la même sensibilité pour la beauté, le savoir-faire artisanal et l’histoire. La mise en œuvre des mes imprimés dans d’autres disciplines est un défi qui m’attirer constamment. La possibilité de faire partie des espaces de vie des gens et de leur environnement quotidien est très enrichissante au niveau de la créativité. En travaillant avec Villeroy & Boch, nous avons pu nous laisser guider par l’énergie de l’espace et élargir notre propre imagination esthétique.

Nous avons la même sensibilité pour la beauté, le savoir-faire artisanal et l’histoire.

La collection que vous avez dessinée pour la marque Villeroy & Boch Fliesen s’appelle VICTORIAN. Par quoi avez-vous été particulièrement inspirée dans cette grande époque du design ?
Peu de temps avant de visiter le siège de Villeroy & Boch, nous venions de présenter notre collection automne/hiver 2018 intitulée « De Victoria jusqu’au Bauhaus ». C’est pourquoi j’ai immédiatement été frappée, à Mettlach, par les incroyables carreaux de sol que j’ai découverts dans les couloirs de l’abbaye. À l’issue de plusieurs entretiens avec l’équipe de Villeroy & Boch Fliesen, nous avons décidé d’inclure les motifs victoriens dans cette collection ; non seulement comme un clin d’œil à l’héritage de la marque, mais aussi pour créer une interaction entre nos designs architecturaux.

Outre le papillon, quels autres éléments ou carreaux font-ils partie de la collection ? Comment combineriez-vous les différentes formes et les différents motifs ? Quel cadre de vie et quel style de vie souhaitez-vous créer ?
Les timbres-poste sont un autre thème récurrent dans mon travail depuis la collection printemps/été 2013. Dans un monde où les timbres-poste perdent de plus en plus d’importance, je les apprécie d’autant plus comme étant des témoins du passé et des vestiges d’une autre époque. Avec la collection VICTORIAN, j’ai voulu créer une certaine atmosphère, une fenêtre sur le monde qui immortalise cette sensation de nostalgie tout en étant à la fois graphique et moderne dans sa conception. En raison de sa beauté et de sa diversité, cette collection laisse la porte ouverte à une grande créativité en termes de décoration ! Si je devais décrire en trois mots la collection et la sensibilité dégagée par les carreaux, je dirais : nostalgie, élégance et audace.

Si je devais décrire en trois mots la collection et la sensibilité dégagée par les carreaux, je dirais : nostalgie, élégance et audace.

Quelles possibilités vous sont-elles offertes par la céramique ? Peut-on apporter ici d’autres touches, choisir d’autres couleurs, etc. qu’on ne le fait sur un support textile par exemple ?
La possibilité de mettre à profit mon expérience en architecture a été l’un des aspects les plus passionnants de notre coopération. La céramique permet de créer des espaces de vie d’une manière que la mode ne peut pas offrir. Chaque client peut en outre réaliser sa propre décoration d’intérieur comme il l’entend à l’aide des éléments que nous avons conçus.

Où aimeriez-vous voir les nouveaux carreaux ?
Je les vois dans pratiquement toutes les pièces de la maison. Dans la cuisine, dans l’entrée ou tout autour de la cheminée. La versatilité de cette collection offre tellement de possibilités !

De quoi avez-vous besoin pour vous sentir parfaitement bien dans votre intérieur ?
Je suis justement en train de décorer ma salle de bains avec les nouveaux carreaux. Je me sens bien quand je suis entourée d’un design intemporel. Et je suis ravie que le résultat de notre coopération s’inscrive dans la pièce qui m’est la plus personnelle.

Une dernière question : quelle est la prochaine création de Mary Katrantzou ? À quoi pouvons-nous nous attendre ?
Le style de cette fameuse époque porte à juste titre le nom de la reine Victoria qui a régné en Grande-Bretagne de 1837 à 1901. Des matières luxueuses, des décors soucieux du détail, des étoffes opulentes ; l’envie d’aménager les intérieurs de manière exceptionnelle devient la tendance du moment.

Vive le papillon

VICTORIAN par Mary Katrantzou

Le papillon victorien occupe le centre de la collection de carreaux dessinée par la styliste. Entouré d’un décor façon marbre noir et blanc, le papillon se transforme en un ambassadeur rayonnant et coloré, faisant entrer la nature à l’intérieur de la maison. Entourés de cadres dorés ou par les perforations des timbres-poste caractéristiques de la mode chère à Mary Katrantzou, les motifs prennent des allures de petites œuvres d’art. Surtout lorsqu’ils sont combinés avec les différents décors géométriques de facture classique pour former alors une œuvre d’art qui imprègne toute la pièce.